Primaire des Républicains : qu’ont-ils à proposer pour l’accessibilité ?

Les élections présidentielles de 2017 approchent à grands pas, et les week-ends du 20 et du 27 novembre marqueront un tournant dans celle-ci. Pourquoi ? Car le peuple français élira son candidat pour représenter le parti de droite et du centre des Républicains. En lice, Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Jean-François Copé, Jean-Frédéric Poisson, Bruno Le Maire et François Fillon. Si leurs programmes économiques, sécuritaires ou budgétaires attirent tous les regards, qu’en est-il de leur programme sur l’accessibilité et le handicap ? Picto Travel a passé en revue les différents axes de campagne sur ce thème pour chacun des candidats.

Bruno Le Maire, le handicap au centre de sa politique

« Je porte un projet politique qui s’adresse à tous les Français, sans exception. Il n’est pas question de cliver encore davantage la population ou de ne pas répondre aux préoccupations de nombreuses familles qui vivent au quotidien avec le handicap », voici les premiers mots de Bruno Le Maire sur son programme lors de son entretien avec Handicap.fr. Quelques jours après avoir répondu à une personne au sujet du handicap sur Twitter, Le Maire refait surface et expose ses principales idées sur le site spécialisé. « Faire du handicap la grande cause nationale du prochain quinquénat » n’est pas la seule grande phrase de Bruno Le Maire à ce sujet. Le député de l’Eure compte bien se différencier de la concurrence et le fait savoir avec un programme bien spécifique :

  • Adopter une politique centrée sur la pédagogie, la sensibilisation, la formation de tous les acteurs avec des incitations fondées sur l’exemplarité
  • Permettre à des personnes éloignées de l’emploi en raison de leur handicap de retrouver un travail et la fierté qui va avec
  • Permettre à des entreprises, étudiants, chercheurs qui créent des outils numériques pour faciliter la communication des personnes qui en sont privées d’être aidées et mises en avant
  • Aider les entreprises à mieux appréhender les réalités du handicap en les informant et en les guidant dans les démarches d’insertion professionnelle
  • Appliquer les sanctions financières doivent afin de réinjecter ces sommes pour financer des actions d’aide à la mise en accessibilité

 

Copé, le candidat à un milliard d’euros

« La question du handicap nous renvoie à la question des limites de l’Homme dans un monde obsédé par la compétition, l’exigence de performance », c’est par ces mots que Jean-François Copé a entamé son entretien auprès de Handicap.fr. Très souvent contesté, le candidat de la droite a pourtant de la ressource en terme d’idées, comme nous avons pu le constater :

  • Mobiliser un milliard d’euros par an pour rendre au plus vite les lieux publics accessibles et pour financer durablement des projets pour le handicap
  • Améliorer l’accompagnement de chaque enfant handicapé en milieu scolaire : évaluer les besoins de l’enfant à chaque rentrée scolaire, former les enseignants à toutes les questions relatives au handicap, augmenter le nombre d’assistants à la vie scolaire individuels et collectifs
  • Démultiplier la possibilité d’avoir recours à des auxiliaires de vie professionnelles sur le modèle des assistants à la vie scolaire

 

Français Fillon, la mixité avant tout

« Je considère qu’il ne peut y avoir d’indifférence envers ceux qui nous sont différents », jouer avec les mots a toujours été un atout en politique et l’ancien premier ministre n’en est pas le moins expert ! Déclaré comme candidat « surprise » des primaires de la droite et du centre, François Fillon a notamment été remarqué au printemps dernier en jugeant « absurde » que tous les logements de France deviennent accessible à tous. Autant dire que le candidat conservateur est attendu au tournant, alors voyons ce qu’il a à nous proposer :

  • Un renforcement, au niveau départemental, de l’accompagnement et du contrôle du déploiement des Ad’Ap, en particulier auprès des collectivités locales
  • Favoriser autant que possible la scolarisation afin de permettre aux personnes en situation de handicap d’élever leur niveau de qualification
  • Favoriser la mixité à l’école
  • Favoriser la formation par alternance pour aider à l’insertion professionnelle des personnes handicapées
  • Prendre les dispositions pour qu’aucune personne handicapée ne se voie refuser une demande de formation quand elle apparaît pertinente et cohérente avec la demande d’un territoire particulier

 

Le programme  « pour tous les français » de Jean-Frédéric Poisson

Considéré comme le grand inconnu de cette campagne des primaires, Jean-Frédéric Poisson a réussi à se montrer lors des deux débats de la droite, diffusés sur TF1 et France Télévisions. Alors qu’a à proposer le candidat à la cravate rouge, réponse :

  • Engager un travail sur les mentalités
  • Apporter plus de soutien aux associations et aux structures qui luttent pour que les personnes handicapées aient accès à une vie que l’on qualifie de « normale », à des activités « habituelles »
  • Poursuivre ou reprendre les efforts faits en termes d’accessibilité
  • Faire en sorte que tous les enseignants soient sensibilisés au cours de leur formation initiale à la question du handicap
  • Développer l’apprentissage et encourager les entreprises qui emploient des personnes handicapées

Alain Juppé, dans la lignée de Jacques Chirac

Considéré comme le favoris de ces élections de la droite, l’avis d’Alain Juppé sur la question du handicap et de l’accessibilité attise forcément notre curiosité. La particularité de l’ancien Premier Ministre est qu’il est le Maire de Bordeaux, une ville remarquée pour son accessibilité, Bordeaux étant labellisée « Destination pour tous ». Alors, que pense faire Alain Juppé pour faire de la France entière un territoire accessible :

  • Chaque année, établir un rapport détaillé sur les conditions de vie des personnes handicapées sera rendu public. Il sera présenté et discuté au Parlement
  • Drastiquement simplifier l’embauche de personnes en situation de handicap par les entreprises
  • Mettre en place un plan national d’insertion des personnes en situation de handicap psychique
  • Rendre plus simple la vie de tous les jours, faciliter l’autonomie, apporter des solutions de travail, de partage et de communication, créer de nouveaux produits, et cela au bénéfice de tous
  • Mettre en place dans chaque MDPH un interlocuteur identifié « Éducation »
  • Instaurer une meilleure adaptation des méthodes et outils pédagogiques, ainsi que l’instauration d’un dispositif de soutien pour tout enseignant qui accueille un enfant ou un adolescent ayant des besoins spécifiques
  • Promouvoir la prévention en entreprise, et notamment celle du licenciement, afin que puissent être étudiées l’ensemble des actions susceptibles de l’éviter ou d’en atténuer la portée à travers des solutions de reclassement

 

Sarkozy, le retour

Ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy souhaite renouveler un mandat de plus et rattraper le temps perdu avec les Français. Mais qu’a t-il à dire aux personnes avec des problématiques d’accessibilité :

  • Supprimer les charges sur les emplois familiaux
  • Faire en sorte qu’aucun de nos compatriotes handicapés ne soit « sans solution », réduction du taux de chômage des personnes handicapées qui, depuis 2012, a explosé de +65%
  • Faire que l’augmentation de 25% soit effective
  • Les secteurs protégés et adaptés doivent donc être soutenus, de même que l’accès à la formation professionnelle adaptée

 

Si Nathalie Kosciusko-Morizet n’a pas tellement parlé dans les médias sur le sujet du handicap, cela s’avère être un véritable axe de campagne pour les autres candidats, qui seront fixés dès le dimanche 20 novembre sur leur participation ou non au second tour des primaires. Pour ce qui est de la tenue de leurs promesses, il nous faudra un petit peu plus de temps pour voir ce qu’il en est véritablement.

 

 

 

 

  Posté le 17 novembre 2016 par - Actualités

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

1 commentaire sur “Primaire des Républicains : qu’ont-ils à proposer pour l’accessibilité ?

  1. Michel Pons on

    Bonjour,

    Cette actualité est un peu dépassée, même si elle a le mérite d’exister. J’espère que vous en ferez autant vis à vis des autres candidats, la problématique du handicap et de l’accessibilité étant peu visible pour le moment dans ce temps de candidatures multiples…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *