Les trois mousquetaires des jeux de Rio

Ils sont trois à avoir remporté les 4 médailles d’or françaises des Jeux Paralympiques de Rio 2016. Sur 15 médailles remportées au total, la France est 21ème au classement, et nous avons voulu revenir sur les trois personnes aussi talentueuses que courageuses qui ont mis la France au sommet du monde de leur discipline.

AMELIE LE FUR TRANSFORME TOUT EN OR !

Née en septembre 1998, Amélie Le Fur est une passionnée de sport depuis toute petite, et n’a pas baissé les bras après un accident de scooter en 2004 qui lui a valu l’amputation d’une jambe. En effet, dès 2006, Amélie arrive seconde aux championnats du monde d’athlétisme à Assen (Pays-Bas) dans les trois disciplines qu’elle dispute : le 100m, le 200m et le saut en longueur. À Rio, 10 ans plus tard, Amélie Le Fur remporte deux médailles d’or en 400m et en saut en longueur, un véritable exploit. La sportive se donne à fond pour réussir ce qu’elle entreprend. Elle se soumet à neuf entraînements par semaine, « ce qui représente entre 15 et 20 heures de travail », racontait-elle à La Croix, lors de sa préparation pour l’événement à Blois. « Le rythme est encore plus soutenu lorsque je pars en stage ». Et oui, pas facile la vie d’athlète, paralympique ou pas !

SANDRINE MARTINET MET TOUT LE MONDE K.O !

Elle a peu dormi après son combat pour retrouver sa famille au plus vite. Mal-voyante depuis la naissance, Sandrine Martinet a désormais une médaille d’or en poche. Jeudi 8 septembre, ils étaient tous là dans les tribunes pour porter en triomphe la nouvelle championne paralympique. Née en novembre 1982, Sandrine Martinet-Aurières est une judoka paralympique qui a emmené la France au sommet des Jeux pour la première fois de sa carrière à Rio. Avant cela, la jeune combattante mal-voyante avait remporté la médaille d’argent des Jeux d’Athènes en 2004 et de Pékin en 2008. Cinquième à Londres, elle a voulu prendre sa revanche en terre brésilienne. « À la fin du combat, c’était l’explosion de joie. J’étais sur un nuage, c’était vraiment merveilleux. J’ai bossé dur pour obtenir cette médaille et j’ai été récompensée. Je vais pouvoir la partager avec toute ma famille », a raconté Sandrine Martinet à France Télévisions, qui dans la vie est kinésithérapeute.

FABIEN LAMIRAULT PASSE À TABLE !

Déjà champion d’Europe puis champion du monde, en individuel comme par équipe, Fabien Lamirault est devenu, le 13 septembre 2016, champion paralympique en tennis de table, en catégorie classe 2, quatre ans après avoir fini en bronze à Londres pour ses premiers Jeux. Né en mars 1980, Fabien Lamirault rajoute cette médaille à celle remportée aux championnats du monde de tennis de table en 2003. « C’est un rêve qui se réalise », témoigne-t-il à l’antenne de France Télévisions. Paraplégique depuis l’âge de 17 ans suite à un accident de la route, Fabien Lamirault enchaîne les victoires. Déjà champion d’Europe et champion du monde, il décroche aux Jeux Paralympiques de Rio son premier titre olympique.

Il reste quelques jours pour aller chercher une dernière médaille ? Chez Picto Travel, on y croit dur comme fer ! 😉

 

  Posté le 15 septembre 2016 par - Actualités, Évènements

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *