Les disciplines des Jeux Paralympiques

À quelques jours de l’ouverture des jeux paralympiques de Rio 2016, Picto Travel a décidé de faire un focus sur le handicap et le sport. Plus précisement, nous allons vous présenter certaines disciplines inédites, où parfois dérivées des sports olympiques. Le Bocchia, le foot à 5 ou encore le Goal-Ball n’auront plus de secret pour vous, une fois les jeux arrivés.

 

Le Boccia, ou la handi-pétanque
Apparenté à la pétanque, la Boccia est pratiquée par les personnes valides ainsi que par les personnes en situation de handicap en catégorie handisport. Au début du match, un tirage au sort désigne l’équipe qui aura les boules rouges et celle qui aura les boules bleues. L’équipe rouge commence la partie en lançant une boule blanche appelée « jack ». L’objectif de chaque équipe est d’envoyer ses boules le plus près possible de la boule blanche. Le sportif en fauteuil roulant peut lancer ses six boules avec la main, le pied ou à l’aide d’un appareil. Les parties sont mixtes et peuvent se dérouler individuellement, en couples ou en équipes de trois joueurs. La durée d’une partie ne peut excéder 50 minutes.

Le Cyclisme, passage du 2 au 3 roues

Le cyclisme handisport est un sport dérivé du . Les prototypes de vélocimanes datent du début du XXe siècle, le vélo pour handicapés physiques date des années 1960, le tandem pratiqué par les déficients visuels des années 1970, et enfin le handbike pour les personnes en fauteuil roulant des années 1990. Le cyclisme de compétition comprend deux disciplines : le cyclisme sur route et le cyclisme sur piste. Le cyclisme sur route est pratiqué en extérieur et le cyclisme sur piste dans un vélodrome.

Foot à 5, dit Cécifoot

Le « Cécifoot » est un handisport pratiqué par des athlètes déficients visuels (malvoyants ou non-voyants). Il est créé en 1987 en France, et suit les règles de la FIFA, avec des aménagements pour tenir compte du handicapdes joueurs. Les participants jouent sur des terrains de handball bordés de barrières latérales de 1,30 mètre de haut. Le match oppose deux équipes, composées, chacune, de quatre joueurs de champ, de quatre remplaçants et d’un gardien de but voyant. Il y a également un préposé au guidage, qui se trouve derrière le but adverse et indique à l’attaquant la position de la cage. Les joueurs peuvent repérer le ballon au bruit émis par les grelots qu’il contient. Les joueurs ont tous un bandeau, pour être au même niveau de non-vision.

Le Goal-Ball, le but-à-but

Le goalball est un sport de ballon qui est pratiqué par des sportifs déficients visuels, inventé après la Seconde Guerre mondiale. Le principe est simple, c’est un 3 contre 3 (en face-à-face), où un lanceur, débout, fait rouler une balle, comme au bowling, jusqu’au but adverse. Deux attrapeurs, couchés au sol, doivent intercepter le tir.

Le Rugby-Fauteuil, pour finir roue-contre-roue

Le rugby-fauteuil est un handisport dérivé du rugby à XV, du hockey sur glace et du basket-ball, pratiqué par des handicapés moteurs en fauteuil roulant. Ce sport a été inventé au Canada en 1976. Il oppose deux équipes de quatre joueurs sur un plancher. L’objectif de chaque camp est de mettre le ballon dans le but adverse et de le faire plus souvent que l’autre équipe.

L’objectif est de faire pénétrer un ballon sphériquedans un en-but long de 8 m sur 1,75 m de largeur. Le but est considéré marqué quand le ballon a entièrement franchi la ligne médiane tracée au sol entre les deux plots.

Le match dure 32 minutes en quatre périodes de huit minutes, chacune entrecoupée d’une pause de 2 minutes et 5 minutes.

 

D’autres disciplines seront au rendez-vous à partir du 7 septembre :

 

Rendez-vous dans une semaine, pour terminer cet été en beauté grâce à nos champions français !

 

  Posté le 1 septembre 2016 par - Actualités, Évènements

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *